Center de Physiothérapie,santé et Bien-Etre

Prévenir les blessures au tennis : programme d’exercices pour joueurs débutants et intermédiaires

  • 16 mars 2016

Marie-Claude Boisselle, ancienne joueuse de tennis, physiothérapeute et propriétaire duKinatex Parc Jarry est bien placée pour savoir qu’au tennis les blessures sont courantes. Elle le sait car sa clinique est située sur les lieux où se trouve notamment le Centre national de tennis qui accueille les jeunes athlètes de 14 à 17 ans inscrits au programme Sport-études.

Avec, entre autres, une formation en thérapie manuelle, des cours spécialisés en pathologie cervicale et de l’épaule, Mme Boisselle donne régulièrement des conférences sur le sujet. Elle offre aussi des cours portant sur la dysfonction dynamique de l’épaule, notamment à l’Université de Sherbrooke ainsi qu’à Paris. Dans ce billet, elle propose un programme générique d’exercices axé sur la prévention des blessures au tennis et s’adressant aux joueurs débutants et intermédiaires.

Les blessures courantes au tennis

Au tennis, ce sont les blessures au haut de corps (épaule, coude, cou et cervicales) qui surviennent majoritairement chez l’adulte. Les plus fréquentes étant :

les pathologies de surmenage au niveau de l’épaule (ex. : déchirure de la coiffe des rotateurs, tendinopathie, etc.). Ces blessures entrainent des douleurs dans l’arc de mouvement du bras et nécessite une évaluation qui permettra de déterminer l’origine et les structures atteintes.

les blessures à la face latérale du coude (ex. : tennis elbow). Ce type de douleur est souvent causé par une tendinopathie. Ici encore, une évaluation est nécessaire afin de déterminer l’origine et les structures atteintes.

les problèmes au niveau du dos (entorse cervicale ou lombaire). Ces problèmes cervicaux ou lombaires sont principalement provoqués lors des services.

Chez les juniors, ce sont plutôt du côté des membres inférieurs que surviennent la majorité des blessures. En fait, on retrouve deux fois plus de blessures aux membres inférieurs qu’aux membres supérieurs et au dos selon Perkins, 2014 (voir référence). Parmi ces blessures, on retrouve principalement:

  • les élongations musculaires derrière la cuisse et au mollet;
  • les entorses ligamentaires aux chevilles et aux genoux.

Bien que moins fréquentes, d’autres types de blessures sont aussi observées au tennis. Par exemple, une modification au niveau de la biomécanique du service peut entrainer une contraction non appropriée et ainsi provoquer des déchirures abdominales.

L’équipement et les modes (nouvelles techniques et technologies) entrainent aussi  des blessures. Au tennis comme dans tout autre sport, la technique employée ainsi que l’équipement doivent être personnalisés à la biomécanique de chaque joueur. Ainsi, on réduit les risques de blessures liés à la pratique d’un sport.
D’ailleurs, les principaux facteurs de risque associés aux blessures que l’on observe au tennis sont liés à l’équipement et la technique.

  • Usage d’équipement non adapté au joueur et à son niveau
  • Mauvaise technique
  • Mauvaise biomécanique

Prévention des blessures au tennis

Les personnes plus susceptibles aux blessures sont évidemment les gens en moins bonne forme physique. Selon Marie-Claude Boisselle, il est nécessaire d’être bien préparé pour jouer au tennis. Une bonne préparation signifie :

  • avoir de bons déplacements (avant-arrière, latéraux, etc.) ;
  • avoir un bon entrainement cardio ;
  • posséder un bon tonus au niveau du tronc (core) principalement à cause de la frappe en torsion ;
  • posséder un minimum de force et d’endurance au niveau des bras (ainsi qu’une bonne amplitude articulaire, surtout au niveau des épaules).

Or, la prévention s’effectue aussi et surtout sur le terrain. Consulter un professionnel en physiothérapie peut vous aider dans la préparation d’un programme d’exercices adaptés à vos besoins spécifiques. En outre, voici quelques conseils :

Effectuez un bon échauffement avant la partie (voir le programme d’échauffement générique ci-dessous).
Évitez les étirements avant la partie, ils ne sont généralement pas recommandés. Toutefois, des étirements peuvent être faits à la fin de la partie, pour éliminer l’acide lactique après l’activité ou encore pour éviter les crampes (voir le programme d’étirement générique ci-dessous).

Gérez votre activité en fonction de la température. Il faut faire particulièrement attention aux coups de chaleur en optant pour le port de la casquette et en s’hydratant adéquatement. S’hydrater à chaque changement de côté est d’ailleurs une règle de la Women’s Tennis Association et de l’Association of Tennis Professionnals. L’eau avec minéraux est recommandée.

CHERS PATIENTS

Nos heures d’ouverture sont à nouveau « normales ».
Vous pouvez nous contacter par téléphone de 8h30 à 19h, du lundi au vendredi.
Prenez soin de vous et de vos proches.

Votre cabinet de physiothérapie à Vevey